Vous et le marketing stratégique : exemples concrets.

Vous et le marketing stratégique : exemples concrets.

3 réflexions sur le marketing stratégique, voici quelques exemples concrets ci-dessous.

 

Le message unidirectionnel has been dans le marketing stratégique. Exemple et constat direct.

La communication est tourmentée depuis l’arrivée du web et des nouveaux moyens toujours plus performants. Mais le consommateur reste toujours au cœur des stratégies.

De plus en plus sollicitées, les marques ont mis du temps à admettre que la communication est un échange entre les sociétés et leurs clients / leurs clients et les sociétés. L’information circule dans les deux sens et vous pouvez vérifier ce fait en allant sur les réseaux sociaux. Vous trouverez des pages professionnelles appartenant à des marques qui communiquent étroitement avec les internautes, et des prescripteurs de ces dernières qui sont tout simplement des curieux, des intéressés, des prospects ou encore des clients…

Mais ce n’est pas le seul média où l’on retrouve une telle relation avec la cible.

L’échange est un positionnement tendance dont les marques raffolent.

Cette notion utilisée dans le marketing conjugue la commercialisation de biens ou de services et la communication qui a comme objectif de faire passer le message.

Ainsi le marketing est la façon de faire des affaires mais aussi une philosophie de gestion selon laquelle l’entreprise devrait être guidée par ses clients et ses marchés.

 

Identifier les marchés et les publics cibles

Souvent, nous posons cette question aux entreprises avec lesquelles on travaille ; Connaissez-vous votre client type ? Et souvent, on réalise ensemble que la cible est trop large. La communication de masse est une stratégie que même Coca-Cola n’a pas intégrée. Constatons, le courant actuel est celui de manger mieux et plus sainement.

Ce soda associé à la malbouffe, ne peut pas intégrer cette catégorie de personne qui souhaitent consommer autrement.

En continuité de cette réflexion, nous posons cette question à nos clients ; à votre avis quelle est le marché le plus intéressant pour implanter vos produits ?

Ils me répondent souvent, j’aimerais qu’ils soient commercialisés dans toute la France. Le problème n’est pas de regarder vers l’avenir, mais surtout de trouver un compromis efficace entre le budget alloué au marketing et leurs objectifs.
À votre avis vaut-il mieux toucher la France avec un petit budget ou toucher une zone de chalandise de 100 km ? Faire un choix, c’est déjà réussir. L’avantage concurrentiel est aussi à prendre en compte au niveau de l’emplacement. Vous distribuez vos produits dans une zone dynamique à l’année, les prix ne seront pas les mêmes que dans celle d’une zone touristique. La science d’attribuer le bon prix en fonction de la demande doit prendre en compte le calendrier. Prenons l’exemple des glaces, un produit de saisons. Il y aura plus de demandes en été et en fonction de la distribution du produit et de son lieu de vente. N’oubliez pas aussi de regarder le positionnement de ce produit par rapport à la concurrence. Le positionnement cherche à rendre l’offre permanente dans l’esprit du client.

À travers la publicité il permet de créer un univers de référence pour le consommateur. Une différenciation qui s’obtient en travaillant votre identité visuelle.

Peut-on dire que la cible engendre la personnalité de l’entreprise, soit son image de marque ?

 

Des canaux de distribution sur mesure.

Dans ce paragraphe on va parler du mix marketing (Produit, Prix, Place et Promotion) et en particulier de la Place, en français la distribution. Pour concevoir votre stratégie de vente, il faut d’abord connaître le coût d’une vente effectuée dans chacun de vos canaux de distribution.

Ainsi on pourra exposer les trois moyens de distributions qui sont la vente en direct, par téléphone et à l’aide d’un intermédiaire.

 

La vente directe permet d’avoir un meilleur contrôle sur la distribution et de meilleures marges de rentabilité. Dans l’industrie touristique (hôtel, restaurant, avion…), on privilégie la vente directe mais il y a un coût à maintenir ; des employés en poste, les former et savoir gérer les heures d’affluence versus les périodes creuses. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on constate un transfert vers le web des services. Par exemple, lorsque l’on va au cinéma, l’achat de billets est à meilleur prix en ligne.

 

La vente par téléphone est souvent utilisée quand une entreprise souhaite mettre en place un service-client. Pour ce cas c’est de la vente indirecte, mais le démarchage téléphonique est considéré comme de la vente directe. Ce canal de distribution est souvent en lien étroit avec les différents médias comme le web, la radio, l’affichage…

 

Enfin lorsque l’on fait appel à un intermédiaire pour vendre, les marges sont moindres mais ce que l’on achète est la clientèle. Cela peut être la bonne solution si vous avez un objectif de notoriété.

En conclusion, si vous avez du temps et peu de budget, la vente directe est faite pour vous. Et inversement vous pouvez utiliser la vente par téléphone et à l’aide d’un intermédiaire si vous manquez de temps.

En bref adapter sa stratégie marketing, c’est avant tout se connaître, établir son offre, sa cible, évaluer la demande et choisir des moyens de distributions.

Cet article vous a permis de découvrir 3 étapes du plan marketing, si vous souhaitez en savoir plus.

Vous pouvez consulter cette page : https://virtuoses-medias.fr/actualites/

Et nous suivre sur les réseaux sociaux :

. https://www.facebook.com/virtuosesmedias/

. https://www.linkedin.com/company/virtuoses-medias/